La date limite de consommation (DLC)


La date limite de consommation, ou DLC, est une date qui s’applique aux aliments très périssables comme la charcuterie, la viande et les plats cuisinés. Parce qu’une bonne alimentation commence par de bons produits sains, voici quelques règles et conseils sur la date limite de consommation.

La date limite de consommation : ce qu’il faut savoir

La DLC est visible sur les étiquettes des produits grâce à la mention « à consommer jusqu’au… »  suivie du mois et de l’année. C’est une « date impérative », en particulier pour les aliments sensibles comme par exemple la viande hachée.

En effet, La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) recommande de ne pas consommer de la viande ou de la charcuterie après que la DLC ait été dépassée. De plus, il n’est pas conseillé de congeler des aliments qui sont proches de la date limite de consommation. Ainsi, choisissez une viande avec une DLC la plus éloignée possible, sans oublier de consommer le produit avant son expiration.

Y a-t-il vraiment un risque en mangeant un aliment dont la date limite de consommation est dépassée ?

Si la DLC est dépassée, le produit peut présenter un danger immédiat pour la santé, même après une courte période. Ce danger est réel, notamment pour les personnes plus vulnérables comme les enfants, les femmes enceintes ou les personnes âgées.

Des morceaux de viande périmés peuvent développer des bactéries pathogènes, comme par exemple la salmonelle, qui sont très nuisibles pour la santé. Il peut également arriver que votre viande semble avariée avant sa date limite de consommation.

Comment reconnaître une viande avariée ?

Il existe des moyens faciles pour vérifier si la viande est impropre à la consommation. La viande avariée développe une odeur désagréable. Par exemple, le poulet cru dégage une odeur très prononcée et reconnaissable quand il commence à être avarié.

La couleur est aussi un indice important. En effet, la viande avariée est toujours plus foncée que la viande fraîche. Par exemple, le boeuf ou le gibier périmé est brunâtre (brun noir). Le porc, lui, devient presque violet, et les viandes blanches comme la volaille prennent une teinte gris-jaune.

Si vous distinguez une odeur ou une couleur inhabituelle à votre viande alors que la date limite de consommation n’est pas dépassée, il est conseillé de ne pas la consommer !

Comme dit l’adage, un consommateur averti en vaut deux ! Vous êtes désormais parés à toute éventualité.

Notre conseil : Même si la date limite de consommation n’est pas dépassé, il faut toujours penser à respecter les règles d’hygiène et la chaîne du froid. On le rappelle, les viandes n’apprécient pas les longues sorties hors du réfrigérateur.

Laisser un commentaire